Juin 2015. Inauguration du musée Rimbaud. Les festivités n’ont pas été repoussées malgré le retard des travaux. Une exposition temporaire a été installée au musée de l’Ardenne. Parmi les artistes invités, Ernest Pignon Ernest découvre son Rimbaud muséifié. Pas vraiment satisfait. 

Si c’était à refaire, je ne le dessinerais pas comme ça.

Le 27 juin 2015, l’un des fondateurs du street art en France, Ernest Pignon Ernest faisait partie des visiteurs du nouveau musée Rimbaud encore en travaux mais inauguré. Lors de la visite, il a redécouvert avec @Nathdit le dessin de Rimbaud qu’il avait collé sur le chemin de Charleville-Mézières à Paris dans les années 70 et dont il a offert un exemplaire à la ville, il y a plusieurs années. Avec une grande simplicité et beaucoup d’humilité, il a livré son sentiment sur cette oeuvre pérennisée dans le musée. Son souhait : que le temps et les eaux l’emportent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *